Aller au contenu principal
Nos experts à vos côtés
Menu
Sommaire de l'article
  1. Que dit la loi interdisant le plastique à usage unique ?
    1. Le décret précise : plastique à usage UNIQUE
    2. L’ennemi numéro 1
    3. Le gaspillage alimentaire
  2. Trouver des alternatives…
    1. Alors, plastique ou pas ?
    2. Vive le plastique recyclable !
  3. Emballage alimentaire en PET ou rPET ?
    1. Zoom sur l’emballage en PET
    2. Zoom sur le petit frère, l’emballage en rPET
  4. Le plus valeureux des héros : le Bioplastique !
    1. Le plus connu : l’Acide Polylactique ou PLA.
    2. Les avantages du PLA
    3. Son principal inconvénient
    4. S’inscrire dans une démarche durable.
  5. Comment faire votre choix ?
    1. Le bambou, 100% biodégradable
    2. On dirait du plastique, mais…
    3. L’emballage alimentaire en bois
  6. LA question à vous poser !
  7. Autres articles sur le sujet :
alternatives aux emballages plastiques alimentaires

Bagasse, bambou, bois issu de forêts durablement gérées, PLA, autant d’alternatives qui ont aujourd’hui le vent en poupe et sont prêtes à détrôner l’incontournable roi des emballages alimentaires : le plastique ! Si cette matière présente dans de nombreux emballages et produits du quotidien a certes des avantages non négligeables de par sa praticité, sa solidité et sa légèreté, sa réputation souffre cependant d’une certaine baisse dans les sondages. Pollution, santé, autant de thématiques qui sont au cœur de l’actualité du plastique. Depuis le 1er janvier 2020, une série d’interdictions concernant l’usage du plastique à usage unique sont entrées en vigueur au sein de l’Union Européenne.

Alors, quelles alternatives aux emballages en plastique à usage unique pour les métiers de la bouche ? Le plastique, ce mal aimé, a-t-il encore une utilité ?

Que dit la loi interdisant le plastique à usage unique ?

Terminé le gobelet de bière ou de soda en plastique laissé à l’abandon dans un coin après un festival, adieu pailles en plastique colorées à usage unique, couverts en plastique (qui de toutes façons se casse à peine plantés dans le steak), barquettes en plastique, touillettes en plastique pour mélanger sucre ou lait dans le café du matin…

Le plastique ne serait plus aussi fantastique ! Il semblerait même que d’ici 20 ans, il y aura davantage de plastique dans les océans que de poissons.

D’accord, mais comment et dans quelles conditions mettre en œuvre cette disposition quand on est un professionnel de la vente à emporter, de la restauration rapide, de la pâtisserie, ou tout autre métier de bouche ? Comment trouver une solution adaptée à la réalité du terrain et aux différentes utilisations nécessaires des contenants ?

Le décret précise : plastique à usage UNIQUE

Ici c’est la notion de « usage unique » qui a toute son importance. En effet, d’après un décret publié le 27 décembre 2019 au Journal Officiel, seuls les plastiques à usage unique sont concernés par cette loi. De manière plus large, les emballages plastiques seront également concernés par cette interdiction à partir du 3 juillet 2021.

L’ennemi numéro 1

Aujourd’hui, le plastique est une matière très décriée. En effet, lorsque l’on pense plastique, on imagine tout suite des îles de déchets de sacs, barquettes, bouteilles, boîtes, comme un continent supplémentaire au milieu de l’océan.

À lire aussi : Carton, plastique ou bio plastique, quelle boite d’emballage alimentaire choisir ?

Certes, ces images, ne sont pas glorieuses. Ce serait cependant oublier que le plastique a un rôle prépondérant à tenir dans une autre lutte importante de notre société : le gaspillage alimentaire.

Le gaspillage alimentaire

Aujourd’hui, 1/3 de notre consommation alimentaire se retrouve jetée à la poubelle. À qui n’est-il pas déjà arrivé de devoir jeter l’un ou l’autre aliment un peu poilu à la couleur soudain douteuse, oublié au fond du frigo, ou encore de vieux gâteaux dont les enfants ne veulent plus ?

Ce gaspillage des aliments montre à lui seul le rôle important des emballages. On vous explique …

Prenons un exemple : pour produire des pastèques, un fruit très gourmand en eau lors de sa croissance, il faut de nombreuses ressources : un sol à exploiter, de l’énergie pour la cultiver et la récolter, des fertilisants, puis à nouveau de l’énergie pour en assurer le transport jusqu’au magasin.

Si la moitié de ce fruit doit être jeté car il se trouve être mal emballé (ou pas emballé du tout par un simple papier film) et donc mal conservé, la moitié de l’empreinte écologique de cette pastèque se trouvera donc à la poubelle, au mieux, sur un compost.

Trouver des alternatives…

Le vrac, les aliments bio en vrac, dans des bocaux en verre, dans des sacs en tissus, l’idée semble être la solution idéale… D’autant que ces produits sont réutilisables.

Oui, pourtant, le problème du gaspillage des aliments restera le même, si derrière, une fois le client à la maison avec ses différents aliments, son joli bocal ou autre contenant, n’a pas de couvercle suffisamment hermétique pour assurer la conservation sur le long terme.

Alors, plastique ou pas ?

Le gros avantage du plastique est qu’il est léger, résistant, et qu’en plus il permet de conserver ses aliments en toute sécurité. Bien entendu, on ne va pas se mentir, il n’est pas parfait, et son principal défaut, celui qui lui est reproché, est d’être trop long à se décomposer.

Mais plutôt que de condamner le plastique, sans autre questionnement, peut-être devrions nous nous intéresser de plus près au « coupable » et à ses alternatives…

Oui, dans « plastique », il y a plastique et plastique on vous l’accorde… D’ailleurs avec l’identification à 7 codes mise en place par l’industrie du plastique, on devrait pouvoir s’y retrouver normalement… Pour cette fois, nous vous détaillerons deux types d’emballage plastique du code 1 : le PET et le rPET. Connaissez-vous la différence entre ces deux types d’emballages en plastique ?

Vive le plastique recyclable !

Oui, tous ne sont pas à usage unique… et certains se recyclent même. Conservant les mêmes propriétés que son confrère à usage unique. Sa composition sous forme de film, barquette, sac en fait le produit idéal pour permettre la réduction de déchets.

Emballage alimentaire en PET ou rPET ?

Ce sont les plastiques les plus répandus dans l’industrie de l’emballage alimentaire. La nuance est de taille et la réponse se trouve dans le petit « r » de rPET, qui a toute son importance. La bonne nouvelle : tous les deux sont recyclables !

Zoom sur l’emballage en PET

Polyéthylène Téréphtalate ou PET cela vous parle ? Cette matière synthétique traditionnelle est tirée du pétrole ou du gaz naturel.

Le PET est un plastique en matière synthétique, polyvalent et surtout… recyclable ! Il appartient à la famille des polyesters, et parmi ses nombreux avantages, il passe sans problème au micro-onde pour pouvoir réchauffer les plats à emporter, il supporte aussi le congélateur, il est résistant aux huiles et aux graisses (top pour le sandwich triangle poulet-mayo) et puis, il est solide.

Zoom sur le petit frère, l’emballage en rPET

Petit oui, mais… très solide, et surtout, recyclé ! Constitué de déchets triés et recyclés, le rPET c’est la garantie d’une approche circulaire dans le domaine de l’emballage alimentaire, et donc, d’une image plus en phase avec notre époque et la volonté de réduction des déchets plastiques à l’horizon 2025. En plus bonne nouvelle, le rPET c’est un peu comme l’histoire sans fin : recyclé et recyclable. La boucle est bouclée !

Bonne nouvelle : ces deux types d’emballages en plastiques ne sont donc pour l’instant pas concernés par la nouvelle réglementation.

Le plus valeureux des héros : le Bioplastique !

Le terme de bioplastiques englobe une large variété de matières synthétiques, associées tout ou partiellement à des matières premières végétales et donc renouvelables par opposition aux matières fossiles.

Le plus connu : l’Acide Polylactique ou PLA.

Le PLA est un polymère synthétique biodégradable par opposition aux polymères d’origine fossile. Ce plastique est communément composé d’amidon de maïs comme matière première, mais on peut également utiliser la betterave sucrière ou même la canne à sucre. Les sucres présents dans ces plantes permettant la fermentation de l’amidon et la synthèse d’acides lactiques, grâce à de minuscules bactéries.

Dans le domaine de l’industrie alimentaire, ce matériau est utilisé pour la fabrication d’emballages alimentaires, car il est justement compatible avec un contact alimentaire.

On ne compte plus désormais le nombre de barquettes alimentaires, gobelets à usage chaud en carton enduit de PLA, agitateurs, lunch box pour les plats à emporter, fabriqués en PLA.

Les avantages du PLA

Ce matériau biodégradable, présente l’avantage d’entrer dans la catégorie « plastique recyclable ». De plus, il est issu de ressources renouvelables. Pour le côté esthétique, il peut être brillant et transparent. Il est possible de créer des emballages de différentes épaisseurs ou même d’en enduire le carton des pots à glace, des boîtes à hamburgers ou des barquettes à frites, afin de garantir l’imperméabilité du contenant et l’hygiène des aliments.

Concernant les emballages alimentaires, il présente l’avantage d’être rigide, imperméable et ingraissable.

Il semble donc avoir tout bon ?

Son principal inconvénient

Le PLA aurait pu être le matériau parfait pour remplacer les emballages alimentaires en plastique à usage unique. Oui mais, sa biodégradation est difficilement possible sans intervention humaine. En effet, en cas d’abandon dans la nature, le PLA ne se dégradera pas seul.

La biodégradation du PLA a lieu en deux étapes. La première consiste à fixer de l’eau sur l’emballage alimentaire en PLA afin de détruire la substance chimique présente dans la composition.

En deuxième étape, comme le PLA est composé de matériaux naturels, ce sont des microorganismes qui se chargeront du reste de la dégradation de l’emballage.

Il faut moins de trois mois au centre de compostage industriel pour permettre cette biodégradation des produits comme les boîtes, barquettes et autres contenants alimentaires.

S’inscrire dans une démarche durable.

Alors l’emballage plastique, ça y est, c’est terminé ? Pas tout à fait comme vous pouvez le constater.

Cependant, si vous souhaitez vous aussi vous inscrire dans une démarche responsable et durable, il existe de nombreuses alternatives novatrices au plastique pour vendre, transporter ou conserver des aliments.

Chez Pro’Jet nous sommes en mesure de vous proposer différentes solutions d’emballages alimentaires éco-responsable. Bien sûr, nous continuons de proposer des références d’emballages en plastique. Pour certains usages ses propriétés restent indispensables. Nous veillons alors à ce que ces emballages en plastique soient conformes aux dernières législations en vigueur et nous privilégions le rPET.

Comment faire votre choix ?

Bagasse, bambou, bois issu de forêt durablement gérée, carton ou papier… vous ne savez où donner de la tête et comment choisir au mieux l’emballage adapté aux produits que vous proposez ? Une barquette en bambou ça passe au micro-ondes ou pas ? Et la barquette en bagasse, c’est solide ? Autant de questions que vous vous posez probablement, et auxquelles nous tenterons d’apporter ici quelques éclaircissements.

Le bambou, 100% biodégradable

L’emballage en bambou fait partie des emballages écologiques et économiques par excellence. 100% biodégradables et compostable, il est une alternative solide au plastique. Parfaitement adapté à l’emballage alimentaire, sa souplesse, sa flexibilité, sa légèreté et sa robustesse ne sont plus à démontrer. Son utilisation pour sublimer des plats à emporter ou comme couverts pour la dégustation, en font le parfait compagnon des restaurateurs les plus créatifs. Un bémol cependant : le bambou ne peut être utilisé au micro-ondes, et supporte des températures variant de -4°C à 70°C.

On dirait du plastique, mais…

emballages alimentaires en bagasse

La bagasse ressemble visuellement à s’y méprendre à du plastique. Et pourtant, cette matière issue des rebuts de l’utilisation de la canne à sucre est 100% biodégradable. Résistante aux graisses elle supporte des températures allant de -18°C à 150°C. Barquettes, assiettes, boîtes et autres emballages alimentaires en bagasse supportent micro-ondes et four.

L’emballage alimentaire en bois

Issu majoritairement de forêt durablement gérée, 100% biodégradable et résistant à des températures allant jusqu’à 180°C pour le bois de cuisson, l’emballage en bois a tout bon ! En effet, il est résistant au froid, à l’humidité, il est solide et souple à la fois et il préserve la qualité nutritionnelle et gustative des aliments.

Visuellement, ce matériau naturel et sain est très apprécié des consommateurs car il fait partie de la famille des matériaux dit « renouvelables ». Utilisé pour les couverts réutilisables, pour les piques à steak ou pour les barquettes de cuisson pour le pain, le bois a encore de beaux jours devant lui.

LA question à vous poser !

Il existe aujourd’hui une grande variété de solutions pour vos emballages alimentaires, vous l’aurez compris. Mais diversité ne rime pas toujours avec simplicité. Gardez en mémoire que le contenant que vous choisirez d’utiliser : barquette, boite, sac, assiette… doit non seulement être adapté au produit que vous vendez, mais également à l’image que vous souhaitez véhiculer.

Aujourd’hui le consommateur est non seulement attentif au fond, mais également à la forme, et surtout de plus en plus sensible à l’environnement.

Si l’emballage en bio-plastique à base de PLA semble avoir de beaux jours devant lui, l’emballage plastique à usage unique sera vite détrôné par des solutions alternatives, plus durables.

Alors, quelle image souhaitez-vous donner à vos clients ? Choisissez le packaging alimentaire qui saura refléter vos valeurs.

Et si avec tout cela, faire un choix vous semble encore complexe. Vous ne savez toujours pas si vous préférez des sacs en PLA, des barquettes en rPET, ou peut-être bien des verres en bambou ? Chez Pro’Jet, nous sommes à votre écoute pour vous conseiller au plus près de vos besoins et trouver ensemble une solution.

Autres articles sur le sujet :

  • Echantillons
    gratuits
  • Plus vous commandez,
    moins vous payez !
  • Reprise des
    cartons inutilisés
  • La garantie de
    vous approvisionner
Des services qui vous simplifient la vie

Pro'Jet s'engage auprès des jeunes entrepreneurs avec son programme d'accompagnement START. Pro'Jet vous accompagne également dans la personnalisation de vos produits : affichez votre marque devient simple ! Découvrez notre gamme de produits et si vous hésitez, nous pouvons vous envoyer des échantillons sur simple demande.

  • Nos engagements
  • Nos guides techniques
  • Découvrez notre programme START
  • Personnalisez vos produits
Back to top